Bourse

Le Trading ou la Bourse, quelle différence et possibilités ?

Distinguer les fines dissemblances du jargon économique n’est pas une mince affaire. Déroutés par les abus de langage populaire, les débutants en trading ont du mal à nuancer les notions les plus élémentaires. La première étape pour revenir vers le droit chemin est de faire la différence entre le trading ou la Bourse.

Ayant pourtant de nombreuses similitudes, ce sont les points divergents qui en fixent les enjeux. Une meilleure compréhension de ces principes d’investissement permet de cibler la stratégie la plus adaptée à son profil, et ultimement, de maximiser ses gains !

Tout investisseur averti connaît les nuances entre le trading ou la Bourse
Tout investisseur averti connaît les nuances entre le trading ou la Bourse

La bourse, pivot de l’économie mondiale

Le concept de la bourse est le fondement même du système économique et financier actuel. Il repose sur plusieurs éléments clés et œuvre, en théorie, à ce que chacun perçoive des avantages précis.

D’une part, on a les entreprises cotées en bourse qui cèdent leurs actions contre des capitaux financiers. L’objectif étant d’étendre leurs activités et de financer leurs projets.

D’autre part, on a les acheteurs qui investissent leurs capitaux dans la perspective de réaliser des placements rentables.

Les investisseurs, professionnels ou particuliers, touchent des dividendes, terme technique qui désigne les bénéfices des actionnaires. La plus-value, autre principe à connaître, est le gain réalisé à la vente d’un titre rapporté à sa valeur d’achat.

Ces deux notions sont ainsi conditionnées par la croissance de ladite entreprise à long terme. On parle ici de plusieurs années de suivi. C’est pour cette raison que l’on dit que l’investissement en bourse encourage la productivité.

À l’heure actuelle, il s’agit du cœur battant des marchés financiers.

Le trading, la démocratisation des investissements financiers

Le trading provient du terme anglais « trade » qui signifie tout simplement « échange ». À cet effet, le trading est fondé sur l’échange d’actifs entre acheteurs et vendeurs, le plus souvent à court terme. Mais qu’est ce que cela voudrait bien dire dans un tel contexte ?

Tout d’abord, les actifs dont on parle dans le trading sont toute ressource économique à partir de laquelle on peut tirer profit. Il s’agit par exemple d’actions, de métaux, de matières premières ou encore de devises, connu comme le Forex (foreign exchange).

Par ailleurs, le trading est surtout pratiqué à court terme. Ainsi, en fonction de leur profil, les traders se positionnent sur un marché qui leur correspond sur des périodes qui peuvent aller de quelques secondes à quelques jours ou semaines. En fonction du style qu’ils adoptent, on distingue plusieurs types de tradings, comme le :

  • Scalping : les scalpeurs sont des traders qui maintenaient leurs positions pendant de très courtes périodes, de quelques secondes à quelques minutes. Cette technique, pratiquée surtout dans le Forex, permet de générer de petits profits sur plusieurs sessions.
  • Day Trading : comme son nom l’indique, ce style de trading est fondé sur des positions que les traders ne gardent exposées que pendant la journée. Cette méthode est plus technique que le Scalping, car elle nécessite l’analyse des graphiques correspondant aux tendances du marché.
  • Swing Trading : dans ce style, on se rapproche plus du long terme. En effet, les swingtraders gardent leurs positions ouvertes sur plusieurs jours, et parfois même sur des semaines. Ce style exige beaucoup de patience et surtout un capital bien plus important que les deux précédents.

Ainsi, adopter le trading signifie le plus souvent qu’on veut gagner de l’argent rapidement. C’est pour cette raison qu’il s’est démocratisé ces dernières années chez les traders particuliers, notamment grâce aux brokers. Attention toutefois les risques sont élevés, l’appui d’une formation au trading devient nécessaire pour se lancer dans une telle activité.

Les principales différences entre le trading ou la bourse

En tant que trader débutant, on fait souvent face au choix tant redouté de s’orienter sur le trading ou la bourse. Dans la mesure où l’on envisage de se lancer et d’investir ses économies, il faut impérativement trouver le marché le plus propice.

Pour mettre fin à ce dilemme, il faut comprendre une bonne fois pour toutes les principales différences entre la bourse et le trading. Leurs particularités respectives n’ont certainement pas échappé aux lecteurs attentifs. Explorons cette dichotomie un peu plus en détail.

1 — Court terme vs long terme

La principale différence entre le trading et la bourse est la notion de possession. Dans le trading bien qu’on achète des actions, le but est de faire du profit et non pas de les acquérir, à la différence de la bourse.

Ces perspectives très différentes donnent naissance au fameux investissement à court terme ou long terme.

Ainsi, le trading à court terme signifie, que même avec un faible capital, on peut investir et faire de grands bénéfices grâce à l’effet levier. À la différence des investissements à long terme qui nécessitent un plus grand capital et visent surtout à augmenter sa richesse globale grâce à des actions cotées en bourse.

2 — La spéculation

La spéculation consiste à anticiper les fluctuations des marchés financiers dans l’optique de tirer un bénéfice significatif. Pratiquement inévitable pour rentabiliser ses investissements, on y a recours à des degrés variables en fonction des situations.

C’est ici que la différence entre le trading ou la bourse devient manifeste. Alors que le premier possède un caractère spéculatif prononcé, le second repose davantage sur une analyse réfléchie.

Dès lors que l’investissement est de courte durée, le risque est à son niveau le plus haut. L’investissement d’un trader est donc très sensible aux variations du cours, et peut basculer à tout moment.

3 — L’effet levier et risques

On entend souvent parler du fameux effet levier et de ses miraculeux avantages en trading. Tout d’abord, il faut savoir qu’il est propre au trading et qu’il n’existe pas en bourse. Cela est dû au fait que le trader dispose le plus souvent d’un fond assez limité, contrairement à l’investisseur qui préfère sécuriser ses positions.

Bien que l’effet levier permette d’effectuer des ordres malgré un capital limité, il n’est pas dénudé de risques. Si les potentiels gains font rêver, les pertes peuvent être colossales en l’absence d’une bonne maîtrise du risque. Dans les cas extrêmes, elles dépassent même le montant du dépôt.

4 — L’accessibilité de l’investissement

Longtemps réservée aux investisseurs professionnels, la bourse commence tout juste à s’ouvrir aux particuliers. En plus du capital conséquent qu’il faut y consacrer, la gestion des actifs nécessite énormément de dextérité.

À l’inverse, le trading connaît un regain d’intérêt prononcé auprès du grand public, et ce n’est pas sans raison. Lescourtiers, oubrokers, ainsi que le trading en ligne, expliquent cette nouvelle tendance.

Sans grand investissement initial ni connaissances prononcées en finances, c’est une passerelle par laquelle transitent la majorité des débutants. Le Forex et les cryptomonnaies, tout particulièrement, attirent les traders peu expérimentés.

Autant les différences entre la bourse et le trading semblent importantes, autant la complémentarité de ces deux entités s’avère absolument nécessaire. Opposer les caractéristiques de chacune d’entre elles permet de préserver une économie de marché saine et durable. Cette diversité encourage quiconque se voulant être acteur dans le système actuel à contribuer à sa propre échelle, dans un esprit de libre-échange moderne et équitable.