Jusqu’à quel âge pourrez-vous obtenir un prêt hypothécaire ?

À ne pas manquer

C’est quoi la stratégie DCA ? Quand l’utiliser ?

La méthode du “Dollar Cost Averaging” (stratégie DCA) est un investissement qui vise à réduire l’impact de la volatilité sur les investissements.

Qu’est-ce que les Dividend Aristocrats ? Y en a-t-il encore en France ?

Nous vous expliquons ici quels sont les critères des dividend aristocrats et pourquoi investir dans ces dividendes-là. Restez jusqu’au bout !

Comment investir dans une entreprise ?

Investir dans une entreprise est souvent une excellente solution pour faire fructifier son argent. Comment investir ? Quelle entreprise choisir ?

Les différentes sociétés par actions

Vous voulez connaître les différentes sociétés par actions ? Découvrez ce qu’il faut connaître à leur sujet et leurs différentes sous-catégories.

Comment investir dans un fonds commun de placement ?

Fonds commun de placement : Avantages et inconvénients de ce type d'investissement. L'essentiel à savoir pour débuter avec les FCP.

Théoriquement, la loi ne définit pas d’âge limite pour souscrire à un crédit hypothécaire en Belgique. D’ailleurs, la loi condamne toute discrimination basée sur l’âge. Toutefois ce facteur peut être décisif selon l’établissement contacté. En effet, chaque organisme de crédit dispose de sa propre stratégie en la matière. Les demandes de prêt sont étudiées individuellement.

L’obtention et les procédures liées au crédit reposent sur un certain nombre de critères. Le critère principal pour toutes les banques reste la capacité de remboursement. Voyons plus en détail la question du prêt hypothécaire pour les seniors.

Une limite d’âge variable selon la banque

Tout d’abord, sachez qu’il devient plus compliqué de contracter un crédit hypothécaire en Belgique à l’âge de la retraite. Cela s’explique par le fait que le départ à la retraite est souvent assimilé à une réduction de revenus. Or, le facteur des ressources est fondamental pour les établissements bancaires. Aussi, il est tout à fait normal que la capacité de remboursement d’une personne retraité soit très réduite. 

Il est important de souligner également que l’âge de l’emprunteur a une incidence sur la durée de remboursement. Cela comporte plus de risques pour l’établissement prêteur car les probabilités de décès ou d’endettement sont plus élevées.

En général l’âge maximum est fixé à 70 ans. Certains organismes comme BNP Paribas Fortis par exemple poussent la limite jusqu’à 75 ans contre 80 ans pour ING. 

Si les limites d’âge varient entre les banques, qu’en est-il des taux appliqués sur le prêt ?

Taux divergents selon l’organisme choisi 

Selon la banque, les taux appliqués varient entre 1.71% et 2.45%. La concurrence entre les établissements prêteurs est très forte. Toutefois, par question de sécurité, il est conseillé de toujours prendre conseil auprès de votre banque. Celle-ci aura tendance à faire le maximum pour garder un client fidèle. Ensuite vous pourrez faire une comparaison avec les taux les plus bas des autres organismes de crédit. Avec la carte de la concurrence, vous aurez plus de chance d’obtenir un taux avantageux pour votre crédit hypothécaire en Belgique.

Sur quels critères la banque base-t-elle sa décision dans ce cas ?

https://www.youtube.com/watch?v=pyhJ6tqtPbI
KEYHOME – Fini les taux hypothétiques pour votre crédit hypothécaire

Les facteurs pris en considération pour un prêt hypothécaire

Comme chaque demande est analysée individuellement, voici donc les facteurs les plus prédominants pour les organismes prêteurs :

  • l’âge du départ à la retraite
  • les revenus
  • le rapport charges/revenus
  • la situation familiale
  • la situation du patrimoine en intégralité
  • le taux de risque
  • l’historique de crédit
  • l’apport personnel
  • la somme empruntée
  • l’historique avec la banque
  • Soldes restant dû très conséquents

Un autre fait très important à connaître, le surcoût de l’assurance décès. En effet, lorsque l’emprunt est accordé, les assurances décès et invalidité sont beaucoup plus coûteuses pour les personnes âgées. Au-delà de 70 ans, bien souvent l’assurance décès/invalidité excède les 1,50 %.

Vous l’aurez compris, c’est de là que provient le surcoût de l’emprunt accordé aux seniors.  Le risque de décès est plus important. Cette assurance est censée rembourser une partie ou l’intégralité du solde de l’emprunt dans le cas du décès de l’emprunteur. Cela a pour but principal d’assurer l’avenir du conjoint et/ou des enfants. 

Chaque établissement de prêt a sa propre politique sur la question. Aussi, l’assurance solde restant dû peut-être facultative pour certaines banques. Par ailleurs, les assurances vie en cours peuvent également faire l’affaire. 

Ainsi, lorsque vous passez un certain âge, l’obtention d’un prêt hypothécaire surtout de longue durée est plus compliquée. C’est possible en vous adressant à la bonne banque mais vous devez vous préparer à payer plus. Aussi, vous devez disposer d’un dossier solide avec un apport personnel en garantie supplémentaire.

Le prêt viager hypothécaire pour les séniors

C’est un prêt qui est destiné aux séniors de 65 ans. Il vous permet d’obtenir un prêt garanti par l’hypothèque de votre bien immobilier. Les intérêts de ce prêt vous sont donc remboursés lorsque vous êtes encore en vie. En revanche, le capital vous sera remboursé après votre décès ou lors de la vente de votre bien par votre héritier. Cependant, de nouveaux prêts pour les séniors voient le jour au fur et à mesure des années. C’est par exemple le cas du prêt Jubilé, mais également de d’autres offres similaires qui vous permettent de vous faire rembourser uniquement après votre décès. Deux options s’offrent donc à vos héritiers : rembourser le prêt ou vendre votre bien. Cependant, il est important de remplir certaines conditions pour pouvoir souscrire à un prêt viager : 

  • Être propriétaire : vous devez être propriétaire du bien immobilier qui sera hypothéqué soit en résidence principale, secondaire ou en location ; 
  • L’entretien du logement : l’habitation que vous désirez mettre en viager doit être correctement entretenu ; 
  • L’évaluation de votre maison : le montant du prêt viager hypothécaire est proportionnel au coût de votre bien immobilier. Vous devez donc obligatoirement le faire estimer.

Plus d'articles

Articles récents

La fiscalité des dividendes selon les comptes d’investissement en France

Si vous êtes actionnaire d'une entreprise, qu'elle soit cotée en bourse ou non, française ou étrangère, et que cette entreprise réalise des bénéfices, vous...

Quel rendement un investissement en SCPI peut-il offrir ?

La SCPI ou pierre papier, désigne un investissement immobilier locatif axé sur le long terme et offrant des revenus potentiels aux investisseurs associés. Ces...

Rachat de crédits : devez-vous payer pour les services d’un courtier ?

L'engagement dans une opération de rachat de crédits peut soulever diverses interrogations, notamment celle du recours à un courtier. Expert en négociation de prêts,...

Quelle est la différence entre un ETF et une action ?

Les actions, les obligations et les fonds communs de placement font partis des instruments financiers les plus utilisés. Parmi ces catégories, deux instruments se...

Investissement immobilier : 3 capitales européennes rentables

L'investissement immobilier est l'un des types d'investissements les plus rentables et les plus sécurisés qui existent. Il vous permet de vous constituer un patrimoine...

Pin It on Pinterest