Divers axes de projets sont possibles dans l’immobilier neuf. Vous pouvez choisir d’acheter un appartement ou une maison neuve pour habiter mais aussi d’investir pour louer un logement neuf. Ici, nous nous intéresserons davantage à l’investissement locatif et plus précisément au dispositif Pinel. De nombreux avantages sont disponibles grâce à ce dispositif, il serait donc dommage de passer à côté de ces derniers. 

Dispositif Pinel : en quoi consiste-t-il ?

Le dispositif Pinel permet d’investir dans l’immobilier en réduisant vos impôts si vous effectuez de l’investissement locatif. Existant depuis 2014, ce dispositif est actuellement reconduit jusqu’en 2024, il a pour principal objectif la relance de la construction immobilière mais ne concerne que certaines zones du territoire français détaillées plus loin dans l’article.

Investir grâce au dispositif Pinel détient alors de nombreux avantages et ce, sur le long terme, ou du moins sur toute la durée de votre engagement.

Par définition, en investissant grâce au dispositif Pinel vous bénéficiez d’une défiscalisation selon la durée d’engagement établie. Vous préparez et assurez votre futur en vous constituant un patrimoine durable. 

Arrivés au terme de votre engagement Pinel, trois possibilités s’offrent à vous :

  • Si votre engagement n’était pas égal à 12 années, vous pourrez prolonger votre engagement de plusieurs années supplémentaires.
  • Vous pourrez revendre votre bien et ainsi récupérer un certain capital.
  • Garder ce logement neuf pour y vivre peut également être une possibilité.

Le dispositif Pinel accompagne ainsi tout investisseur vers un investissement immobilier sûr et durable tout en profitant d’une défiscalisation. Néanmoins pour pouvoir en bénéficier, le respect des conditions d’accès est essentiel.

Les conditions d’accès au dispositif Pinel

Il existe de multiples conditions d’éligibilité afin de profiter de ce dispositif. Pour investir dans l’immobilier neuf grâce à ce dernier, il est alors nécessaire de respecter ces conditions. Celles-ci ne se résument pas à votre situation, mais concernent également le logement dans lequel vous souhaitez investir. De plus, votre locataire doit, lui aussi, respecter certaines règles. 

Le dispositif Pinel et son engagement

Investir dans la loi Pinel est synonyme d’engagement longue durée. Effectivement, si vous décidez d’acheter un logement neuf dans le but d’effectuer de l’investissement locatif, ce dernier doit être réfléchi au préalable. 

Plus précisément, avec le dispositif Pinel, votre investissement devra être mis en location pour une durée de 6 à 12 ans. À savoir que, selon la durée d’engagement choisie, la défiscalisation ne sera pas la même. Plus l’engagement sera long, plus la défiscalisation sera élevée puisque cette dernière sera notamment plus longue.

Si la durée d’engagement est de 6 ans, le taux de réduction d’impôt appliqué sera égal à 12%. Si la durée d’engagement est de 9 ans, le taux de réduction d’impôt appliqué sera de 18%. Et enfin, si la durée d’engagement est de 12 ans, le taux de réduction d’impôt appliqué sera de 21%.

De ce fait, si vous choisissez l’investissement locatif Pinel pendant 12 ans, vous pouvez envisager une réduction d’impôt à hauteur de 63 000€.

Attention, ces taux vont être modifiés dès 2023, ceux-ci connaîtront alors une baisse des taux déjà existants. De plus, ils seront de nouveau abaissés en 2024. 

Louer un logement neuf pour bénéficier du dispositif Pinel

Afin de bénéficier de la défiscalisation Pinel, le logement pour lequel vous investissez devra répondre à certains critères bien précis. Dans un premier temps, le bien concerné doit impérativement être issu d’un programme immobilier de logements neufs. 

Ce logement neuf ne pourra pas être loué en tant que location meublée. De plus, les locations effectuées devront uniquement concerner les locations de longues durées. Il est donc impossible de louer votre investissement sur des plateformes telles que AirBnb par exemple.

Quant au zonage Pinel, le bien choisi doit être localisé dans l’une de ces trois zones : A bis, A et B1. Celles-ci représentent de grandes villes où le nombre de locataires est nettement supérieur au nombre de logements disponibles. En définissant des zones particulières au dispositif Pinel, cela permet de tendre vers une régularisation du marché immobilier. Néanmoins, les différentes villes issues de ces zones peuvent être recatégorisées selon l’évolution du marché.

À noter également que le loyer de votre logement neuf sera prédéfini par ce dispositif. Vous ne pourrez alors pas en choisir le prix. En effet, le prix au mètre carré dépendra de la localisation de votre bien.

Être locataire d’un logement neuf Pinel

Les futurs locataires de votre bien ne seront pas non plus choisis au hasard. Eux aussi devront respecter certaines conditions d’accès. Par exemple, les revenus de ces derniers ne doivent pas dépasser un certain plafond selon la zone du logement neuf. Cette somme maximale a d’ailleurs été prédéfinie par la loi. Cependant, les plafonds de ressources, ne représentent pas la seule condition d’éligibilité, la location de votre logement neuf dépendra également de la composition du foyer. 

Pin It on Pinterest