L’investissement socialement responsable consiste à appliquer des principes de développement durable à des investissements financiers. Il permet d’investir dans des entreprises qui sont actives dans le développement durable. Choisir de faire de l’ISR, c’est toucher un plus grand public et les sensibiliser à cette cause.

Il est possible de gagner de l’argent avec des investissements socialement responsable
Il est possible de gagner de l’argent avec des investissements socialement responsable

Comment définir un investissement socialement responsable ?

Définir l’investissement socialement responsable (ISR) prend forcément en compte la performance économique et le développement durable de l’entreprise dans laquelle on investit son argent.  Celle-ci doit en effet tenir compte dans son modèle de développement d’autres critères en dehors du domaine financier. Les entreprises concernées sont celles qui participent au développement durable, peu importe le secteur d’activité.

Pour ce faire, elles intègrent dans leur modèle des rubriques sur l’environnement, les critères sociaux, d’éthiques et la gestion des placements et des portefeuilles dans leur globalité. Autrement dit, il s’agit de produits d’investissement, d’épargne, des moyens de financement de crédit et des mécanismes de soutien financier qui favorisent une économie responsable.

Le développement de l’investissement socialement responsable

Historiquement, l’ISR vient de la tradition anglo-saxonne et est né à partir du XVIIIe siècle avec le mouvement religieux philanthropique Quaker. Le concept prend source en Amérique vers la fin du XIXe siècle. À cette époque, certaines communautés religieuses interdisaient à leurs fidèles d’investir dans des entreprises d’armes, d’alcool ou de tabac. En France, tout commence en 1983 avec le Crédit Coopératif initié par le Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD).

Dans l’économie moderne et plus particulièrement dans l’hexagone, l’ISR est basé sur l’intégration de nouveaux facteurs environnementaux, sociaux, d’éthique et de bonne gouvernance. Cela favorise la performance financière des investissements à court et long terme selon un meilleur management. Au fil des années, l’ISR intègre progressivement la gestion financière. Aujourd’hui, beaucoup d’institutions financières à travers le monde utilisent régulièrement les critères de gestion de risque liée à l’environnement ou de bonne gouvernance d’entreprise.

Les investisseurs sont souvent incités à faire de l’ISR dans certains pays grâce à des dispositifs particuliers. Beaucoup de choses sont mises en place pour leur visibilité et leur développement à long terme.

Les différentes formes de l’investissement socialement responsable

Il y a trois grandes principales formes de l’investissement socialement responsable.

Les fonds d’exclusion

Cette approche dite «exclusive» est la base des fonds ISR et la plus largement répandue dans les pays anglo-saxons. À l’origine, c’est l’investisseur qui choisit d’exclure de son portefeuille certains secteurs d’activité tels que le tabac, l’alcool, la pornographie ou encore la vente d’armes.

Ces détenteurs de fonds d’investissement excluaient ces secteurs pour des raisons religieuses ou morales. Ils considéraient que ces secteurs étaient dangereux pour l’environnement. Ainsi, beaucoup de fonds ISR excluent le nucléaire ou l’OGM par exemple. Les exclusions appelées «normatives» ont récemment été créées afin d’exclure les entreprises ne respectant pas les accords ou les normes internationales.

Les fonds socialement responsables ou de développement durable

Appelée sélection ESG, cette forme d’ISR vise à sélectionner les meilleures entreprises selon des critères d’évaluation. Ces critères sont basés sur les bonnes pratiques environnementales, sociales, de gouvernance et financiers. C’est une méthode très répandue en France permettant de privilégier certaines entreprises d’un point de vue de développement progressif et durable.

L’engagement actionnarial

Connue sous le nom d’activisme actionnarial, cette méthode permet aux investisseurs d’exiger une plus grande politique environnementale et sociale de la part de leur entreprise. Ils peuvent dans cet objectif faire valoir leur droit de vote pendant les assemblées générales.

L’approche thématique

En dehors des 3 précédentes formes d’ISR, il existe une autre grande approche qui est l’approche thématique. Ici, les fonds ne concernent que des entreprises d’un secteur bien précis ou ayant des pratiques particulières. Ainsi, ces fonds d’investissement seront uniquement investis dans des entreprises œuvrant pour le développement durable. Entre autres, il y a les énergies renouvelables, le traitement des eaux usées, le traitement des déchets, etc.

L’investissement socialement responsable : répondre aux enjeux de demain

Comment bien investir dans l’ISR ?

Avant de s’engager dans une telle entreprise, il faut avant tout être sûr de son investissement, enfin, autant que faire se peut. Ensuite, il est crucial de vérifier que l’ISR retenu est en adéquation aux objectifs poursuivis. L’une des préoccupations à ce stade se trouve être le niveau de risque à prendre au regard du futur de l’investissement.

L’assimilation de toutes les informations concernant les fonds ISR est indispensable. Ces connaissances permettront d’avoir la garantie que les critères d’ISR ne vont pas à l’encontre des valeurs de l’investisseur. Il faut ainsi consulter toutes les documentations disponibles sur le sujet et ne surtout pas hésiter à contacter son représentant financier pour plus d’informations.

Ensuite, il faut penser à faire différents investissements pour limiter au maximum les risques liés à un seul ISR. Cela assure la constitution d’un portefeuille équilibré et diversifié. Enfin, prenez en compte les frais de placement, car ils peuvent être plus ou moins considérables.

Existe-t-il des labels pour les investissements socialement responsables ?

Il existe des labels spécialement créés par l’État dans le cadre des investissements socialement responsables.

Label ISR

Le label ISR a été annoncé pour la première fois de manière officielle en 2015 pendant la semaine de l’ISR. Sa création a été actée par le ministère de l’Économie et des Finances le 8 janvier 2016 par décret avec un cahier des charges bien précis. Son objectif étant de mettre plus de visibilité sur les produits ISR au profit de ceux qui épargnent en France et en Europe. Chaque fond désirant l’avoir est contraint de se conformer à ce cahier de charges.

À l’heure actuelle, seules deux organismes de certification sont autorisés à délivrer ce label. Il s’agit de l’Afnor Certification et EY France. Elles ont obtenu une attestation du Comité Français d’Accréditation (COFRAC). Avant d’attribuer le label, ces organismes effectuent une analyse complète selon des critères basés sur six piliers.

Une fois l’analyse terminée et s’il y a une réponse favorable, le label est attribué et est exploitable durant trois ans. Le label ISR a un comité composé de 12 membres et d’un président. Ce comité a pour rôle de déterminer les principales orientations du label ainsi que les améliorations du référentiel.

Voilà ainsi présenté, les notions générales à connaître à propos de l’investissement socialement responsable.

L’investissement socialement responsable en exemple

Si après avoir parcouru cet article vous n’avez pas encore en tête d’exemple d’investissement socialement responsable, en voici un : la plateforme Miimosa. C’est un site de financement participatif qui sélectionne des projets à caractère sociaux ou environnementaux. Vous devriez sûrement trouver là-bas de quoi satisfaire votre désir d’investir tout contribuant à un monde meilleur.

Logo de Économie & Finance

Le résumé en 3 questions

Qu’est-ce qu’un investissement socialement responsable ?

Investir dans une entreprise socialement responsable permet de diriger son épargne vers le financement de projets à impact positif sur l’environnement.

Comment investir en étant socialement responsable ?

Il existe principalement 4 formes d’investissement responsable : les fonds d’exclusion, les fonds socialement responsables ou de développement durable, l’engagement actionnarial et l’approche thématique.

Les investissements socialement responsables sont-ils labellisés ?

L’Afnor Certification et EY France ont été autorisés par le Comité Français d’Accréditation (COFRAC) à attribuer le label ISR aux investissements socialement responsables.

Logo de Économie & Finance

Pour aller plus loin sur l’investissement socialement responsable

Pin It on Pinterest

Share This